Bourse pour projet de maîtrise en développement durable et conservation des ressources naturelles renouvelables

Bourse de 32,000$ sur 2 ans pour un projet de maîtrise multidisciplinaire

(téléchargez la version pdf)

Titre du projet

Utilisation des jeux sérieux pour la caractérisation des processus psycho­cognitifs intervenant dans un processus multiacteur de gestion multiusage des forêts

Description

Les impacts des changements globaux sur les forêts et leurs ressources sont sujets à de forts niveaux de risques et d’incertitudes (e.g. localisation, fréquence et sévérité des sècheresses, chablis, feux…). Malgré cette incertitude, les gestionnaires forestiers doivent adapter leur stratégie d’aménagement forestier pour garantir l’approvisionnement d’un territoire en services écosystémiques pour le bénéfice des usagers, des parties prenantes et du reste de la société.

Lors de processus multiacteurs en aménagement forestier multiusage, des compromis doivent être trouvés pour permettre l’approvisionnement en services écosystémiques forestiers selon les valeurs des parties prenantes. Dans ce contexte, la perception du risque et de l’incertitude de la part des parties prenantes liés aux changements globaux combinée à leurs représentations des dynamiques forestières (incluant les relations entre différents services écosystémiques) vont influencer :

  • Leurs préférences quant aux conditions forestières et la prestation de services écosystémiques qui en découlent;
  • La compréhension et l’acceptation des préférences des autres parties prenantes;
  • La perception de leurs vulnérabilités aux changements globaux et de celles des autres parties prenantes;
  • L’acceptabilité sociale des actions d’aménagement forestier potentielles dans la stratégie d’adaptation aux CG adoptée.

L’influence des représentations mentales des parties prenantes dans le processus décisionnel multiacteur dictera en partie les choix d’aménagement qui, une fois mis en œuvre, détermineront l’état futur de la forêt (e.g. composition, structure) et de l’approvisionnement en services écosystémiques (e.g. habitats fauniques, paysages, matière ligneuse).

Le premier objectif du projet est de caractériser les modèles mentaux des parties prenantes et leur niveau de tolérance aux risques reliés aux changements globaux en lien avec leurs intérêts. Pour ce faire, une approche méthodologique basée sur l’utilisation d’une plateforme de simulation multijoueur et sur la conduite d’entrevues cognitives sera privilégiée.

Le deuxième objectif du projet est d’inférer les conséquences probables de la prédominance des différents modèles mentaux et postures face aux risques des parties prenantes sur les services écosystémiques procurés par la forêt. Ces évaluations seront effectuées en faisant interagir les parties prenantes avec des simulations générées à partir d’un modèle d’aménagement forestier représentant différents scénarios de futurs probables sous changements climatiques.

Pour atteindre ces objectifs, l’étudiantE pourra compter sur l’appui de ressources du laboratoire en cyberpsychologie (Prof. S. Bouchard) et du laboratoire d’écologie du paysage et d’aménagement forestier (Prof. F. Doyon) de l’UQO.

Programme: Maîtrise sur mesure en développement durable et conservation des ressources naturelles et renouvelables (Département des Sciences naturelles).

Date de début: Janvier 2018 (session hiver 2018).

Lieu de travail: Institut des Sciences de la Forêt tempérée (ISFORT), Ripon (Qc), Canada.

Financement: Bourse de 2 ans @ 16,000$/an (l’étudiantE aura l’opportunité de postuler pour des bourses additionnelles).

Profil: Le(la) candidatE recherchéE possèdera une formation de premier cycle soit en sciences naturelles, en psychologie ou en sciences sociales, avec un excellent dossier académique. Si son 1er cycle n’est pas en sciences naturelles, il(elle) devra démontrer des connaissances en écologie forestière. Il(Elle) possèdera de bonnes compétences dans les sciences quantitatives et les technologies computationnelles ainsi que de bonnes compétences en rédaction (français et anglais). Il(Elle) devra démontrer un intérêt pour l’interdisciplinarité et une aisance pour le travail en interaction avec des intervenants provenant d’horizons variés.

Documents à fournir: CV complet, relevés de notes au premier cycle, lettre de motivation (max 1 page), 3 références (dont au moins une du milieu académique). À envoyer au Dr Clément Chion (clementchion@gmail.com) avant le vendredi 25 août 2017.

Personne-contact: Dr Clément Chion (clementchion@gmail.com)