La coupe progressive d’ensemencement vs la coupe multicohorte

Timothy Work est titulaire d’un Baccalauréat en biologie (Hope College 1993), d’une maîtrise en Entomologie, Ecologie et Evolution (Michigan State University 1996) et d’un doctorat en Entomologie (Oregon State University 2000). Il a travaillé comme chercheur post-doctoral à l’Université de l’Alberta jusqu’en 2004 où il a étudié les effets de l’aménagement forestier sur la biodiversité des arthropodes. Il est maintenant professeur sous-octroi au département des Sciences Biologiques de l’UQAM et est également membre du Centre d'Étude de la Forêt (CEF). Ses recherches portent sur l’écologie fondamental des communautés, comme la relation entre la biodiversité et la stabilité de l’écosystème et ainsi que des applications pour la conservation et l’aménagement forestier. Il s’intéresse principalement aux interactions entre les perturbations naturelles et anthropiques (coupes) et des ses effets sur la biodiversité et les fonctions écosystèmiques des arthropodes.

Lire la suite sur le site de la Chaire en aménagement forestier durable