Antoine Tardif

  • Intérêts scientifiques

Ecologie végétale, spécialité fonctionnement des écosystèmes avec une approche fonctionnelle.

Dans un contexte de changements globaux, j’ai un intérêt particulier pour :
- la réponse de la végétation aux conditions env. (stress, perturbations)
- les interactions interspécifiques et la facilitation
- l’agroforesterie
 

  • Projet de recherche actuel

Etude de la vulnérabilité au stress hydrique de jeunes plants d'arbres. Cas d'espèces indigènes au Québec.
Direction : David Rivest (ISFORT, UQO)

Le stress hydrique est une des problématiques les plus importantes pour les arbres, et en particulier chez les jeunes plants. En effet, un déficit hydrique, lors d'une sécheresse estivale par exemple, peut réduire la croissance, les échanges gazeux et le potentiel hydrique des feuilles. Ces changements dans la physiologie de l'arbre peuvent avoir des conséquences sur le développement et la survie des jeunes plants.
Mes recherches visent à caractériser les mécanismes de tolérance et de résilience au stress hydrique chez de jeunes arbres appartenant à quatre espèces nord-américaines contrastées : Erable à sucre (Acer saccharum), Noyer noir (Juglans nigra), Orme d'Amérique (Ulmus americana) et Chêne rouge (Quercus rubra).
En particulier, par un suivi physiologique et morphologique pendant et à la suite d'une période de stress (courte ou longue durée), j'étudie :
(a) le lien entre déficit hydrique et réponse fonctionnelle des espèces,
(b) les effets de deux produits biotechnologiques (extrait d'algues et silicate de potassium) conçus pour augmenter la tolérance des plantes au stress hydrique.

Ce projet est financé par Mitacs et réalisé en collaboration avec la pépinière Aiglon (Notre-Dame de Lourdes, QC).
 

  • Publications scientifiques

Tardif A., Shipley B. The relationship between functional dispersion of mixed-species leaf litter mixtures and species’ interactions during decomposition. Oikos. In press.

Tardif A., Shipley B., Bloor J. M. G., Soussana J.-F. 2014. Can the biomass-ratio hypothesis predict mixed-species litter decomposition along a climatic gradient? Annals of Botany, 113: 843-850. doi:10.1093/aob/mct304

Tardif A., Shipley B. 2013. Using the biomass-ratio and idiosyncratic hypotheses to predict mixed-species litter decomposition. Annals of Botany, 111: 135-141. doi:10.1093/aob/mcs241

Dumont B., Carrère P., Ginane C., Farruggia A., Lanore L., Tardif A., Decuq F., Darsonville O., Louault F. 2011. Plant–herbivore interactions affect the initial direction of community changes in an ecosystem manipulation experiment. Basic and Applied Ecology, 12: 187-194. doi:10.1016/j.baae.2011.02.011