Offre de bourse M.Sc. en biologie : Sylviculture et adaptation des forêts méridionales aux changements globaux

Description : Les changements globaux (les changements climatiques, les polluants atmosphériques et les invasions biologiques d'espèces exotiques) occasionneront des modifications importantes dans les écosystèmes forestiers, pouvant mettre en péril leur intégrité écologique et les services écosystémiques qu'ils procurent. Les forêts méridionales du Québec sont particulièrement vulnérables aux changements globaux par leur caractère morcelé et leur proximité à diverses activités humaines (agriculture, pollution atmosphérique).  Les propriétaires, qui aménagent les forêts pour des fins diverses, se trouvent ainsi démunis face à ces menaces et cherchent des solutions pour rendre leurs boisés moins vulnérables. Afin de répondre à cette problématique, une équipe de chercheurs a développé un ambitieux programme de recherche pour les forêts du Haut-St-Laurent visant à identifier les principales menaces auxquelles ces forêts sont soumises, à évaluer la capacité d’adaptation des forêts à ces menaces, et à suggérer des options sylvicoles qui favorisent l’adaptation. Le présent projet de maîtrise porte spécifiquement sur ce dernier objectif.

L’étudiant choisi sera appelé à combiner et intégrer les résultats d’autres projets de recherche sur le territoire (ex. vulnérabilité à la sécheresse ou à l’invasion d’espèces exotiques) de façon à développer une méthodologie rigoureuse de diagnostic sylvicole qui permettra de décrire les vulnérabilités spécifiques d’un écosystème forestier donné et le potentiel d’adaptation de l’écosystème à ces vulnérabilités. L’outil développé devra être facilement utilisable par les propriétaires ou leurs conseillers forestiers.

L’étudiant(e) évoluera dans l’environnement stimulant de l’Institut des sciences de la forêt tempérée (ISFORT, http://isfort.uqo.ca/), basé à Ripon dans la région de l’Outaouais, et fera partie du Centre d’Étude de la Forêt (CEF). L’étudiant(e) devra s’inscrire à la maîtrise en biologie de l’Université  du Québec en Outaouais (UQO) et sera sous la supervision des professeurs Philippe Nolet (UQO) et Christian Messier (UQO).

Exigences : Le (la) candidat(e) doit avoir complété un baccalauréat en sciences forestières, biologie ou toute autre discipline pertinente. Il doit posséder un très bon dossier académique (équivalent à une moyenne cumulative supérieure à 3,5/4,3), une bonne capacité de rédaction et avoir des bonnes aptitudes pour le travail d’équipe. Une expérience en programmation et en gestion de base de données est un atout.  

Traitement : 15 000$/an (projet financé par le Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada) Durée : 2 ans (début : mai 2017 ou septembre 2017)

Supervision :

Philippe Nolet, ISFORT-UQO (819) 595-3900 poste 2936, (http://isfort.uqo.ca/nos_chercheurs/philippe-nolet);

Christian Messier, ISFORT-UQO (819) 595-3900 poste 2903; (http://isfort.uqo.ca/nos_chercheurs/christian-messier).  

 

Faites parvenir votre CV accompagné d’un relevé de note, d’une lettre de motivation et des coordonnées de deux personnes références avant le 1er février 2017.