OFFRE DE DOCTORAT – Complexité, configuration, et stabilité des réseaux trophiques dans les écosystèmes aquatiques

Publié le 13 juillet 2021

Description du projet : L’hydroélectricité est reconnue comme étant une énergie renouvelable qui pourrait décarboner notre économie en réduisant l’émission de gaz à effets de serre. Cependant, ceci ne devrait pas se faire au détriment de la biodiversité, des fonctions écosystémiques et de la sécurité alimentaire de certaines communautés. Une exploration récente des données suggère une prévalence de pyramides trophiques inversées (PTI) dans les réservoirs boréaux du Canada. Cette configuration pourrait être instable. L’objectif général de ce projet est de caractériser la configuration des réseaux trophiques d’écosystèmes d’eau douce du Québec avec une emphase sur les réservoirs dans le temps et dans l’espace.

Le ou la candidate utilisera la base de données existante d’Hydro-Québec afin de vérifier la prévalence et la stabilité des PTIs et complètera l’étude par une collecte de données dans plusieurs grands réservoirs québécois. Les travaux de terrain auront lieu dans des réservoirs de la Haute-Mauricie, des Laurentides, de l’Outaouais et du Nord du Québec. L’approche des isotopes stables et des modèles mixtes à inférence Bayésienne à trois-isotopes sera aussi utilisé afin de mettre en lumière les mécanismes endogènes et exogènes qui pourraient contribuer à la formation des PTIs.

Conditions de travail : Ce projet de doctorat débutera préférentiellement à l’hiver 2022. Une bourse de 20 000 $/an pour quatre ans est disponible. Un financement est également disponible pour participer à des conférences et des activités de formation.

Supervision et collaboration : L’étudiant.e se joindra au laboratoire de la professeure Katrine Turgeon (https://katrineturgeonresearch.weebly.com/) et travaillera en collaboration avec les biologistes d’Hydro-Québec. Un stage de quelques mois chez Hydro-Québec sera encouragé. L’étudiant.e sera basé.e à l’Institut des sciences de la forêt tempérée à Ripon en Outaouais.

Expérience recherchée : Nous recherchons un.e candidat.e qui détient une maîtrise ou l’équivalent en sciences biologiques, sciences environnementales ou toute discipline connexe. L’étudiant.e doit être disponible pour travailler sur le terrain. Le terrain implique du temps sur l’eau donc l’étudiant.e doit être confortable à passer parfois plusieurs heures en bateau. L’étudiant.e doit avoir une bonne capacité à travailler en équipe et de manière autonome.

Pour postuler : Les candidat.es intéressé.es doivent soumettre une lettre de présentation, un CV, les relevés de notes ainsi que le nom de deux références à katrine.turgeon@uqo.ca d’ici le 30 juillet 2021. Nous continuerons à considérer les dossiers jusqu’à ce que le poste soit comblé.

PDF de l’annonce