Maxime Carrier

J'ai fait une technique de laboratoire en biotechnologie et mon engouement pour l'écologie m'a amené à faire un BAC à l'université de Sherbrooke en biologie que j'ai terminé en 2015. J'ai ensuite été acceuilli dans le laboratoire de David Rivest pour faire ma maîtrise.

Dans le contexte de l’agriculture intensive, les systèmes agroforestiers intercalaires (SAI) peuvent répondre à plusieurs enjeux dont la dégradation des sols, la lutte aux changements climatiques, la perte de qualité de l’eau et des paysages et la réduction de la biodiversité. Cependant, de manière générale, le taux d’adoption des SAI par les agriculteurs demeure très faible dans les pays tempérés, dans le contexte de la production intensive des grandes cultures. Davantage de connaissances sur la contribution de SAI à la qualité des sols et à la productivité des grandes cultures sont nécessaires pour améliorer leur reconnaissance et leur adoption par les producteurs agricoles. L’objectif principal de ma maîtrise est de déterminer l’impact de SAI sur la fertilité des sols, le microclimat et les rendements de différentes cultures agricoles.