Rudiger (Rudi) Markgraf

Étudiant au doctorat, j’étudie les traits fonctionnels des arbustes, l’écologie de la communauté et du paysage dans la sapinière à bouleau jaune. Je travaille aussi  à temps partiel pour le Club de ginseng de la Vallée-de-la-Gatineau (www.ginsengquebec.ca) pour essayer de mieux comprendre et de promouvoir la culture du ginseng dans les forêts de l’Outaouais et du Québec.

Durant ma maîtrise, j’ai découvert certains effets de l’hétérogénéité du paysage sur l’abondance des arbustes et des arbres. En effet, les arbustes étaient plus abondants dans les paysages hétérogènes et les arbres plus abondants dans les paysages homogènes.

Pour comprendre ce phénomène, mon projet actuel se divise en quatre parties :

(1) Tout d’abord, j’essayerai d’isoler les traits fonctionnels responsables du succès des arbustes dans des environnements lumineux et dans des environnements sous couvert forestier. Dans cette expérimentation les deux environnements lumineux sont statiques.

(2) Ensuite, je continuerai mon enquête sur les traits fonctionnels en étudiant les effets d’un changement soudain de l’environnement lumineux sur certains traits fonctionnels, à l’aide d’ombrières et des ouvertures de canopées artificielles. Je souhaite ainsi regarder explicitement un environnement de lumière dynamique.

(3) À ce stade-ci, le but est de construire un modèle d’équation structurel (SEM) pour identifier les traits fonctionnels ainsi que les processus au niveau de la communauté et du paysage important dans la dynamique arbre – arbuste.

(4) Pour terminer, je mesurerai l’importance de la colonisation versus la régénération pré-établie, dans des nouvelles trouées artificielles. Plus spécifiquement, je m’intéresse à l’effet de l’hétérogénéité du paysage et à la dynamique de métapopulation d’arbustes présents dans les forêts mixtes.